En plein expansion 

 

Chaque année la mairie de la ville d'Oasis Spring, depuis maintenant 3 ans, à décidé de mettre en place une aide pour l'installation de nouveau foyer. La ville est vieillissante, sa population est sur le déclin et donc le maire, offre l'opportunité, une fois par an, à un jeune adulte de s'installer en ville, lui offrant un terrain et un emploi. 
Cette occasion permet à la ville de renouveler les familles et de se redonner un coup de jeune mais  aussi d'entretenir les terrains ou les maisons abandonnées.

 

28-05-2018_13-27-16

Cette offre est réservée uniquement aux jeunes adultes sans travail et sortant du foyer familiale. Il ne faut aucune autre condition pour être éligible. Après la révision des dossiers, un courrier est envoyé à l'heureux élu qui bénéficie de la place. Un second est désigné au cas où, le premier se désisterait... 

 

Quiproquo...

28-05-2018_13-56-36

 Sans se douter de ce que la journée lui réserve, Chanelle Salvatores, heureuse d'avoir reçu sa lettre officielle l'invitant à emménager dans la bonne vieille ville d'Oasis spring, s'avance vers l'indresse indiquée sur son courrier.

TS4_x64 2018-05-28 13-59-12-12

La demoiselle à la chevelure rousse à le profil idéal et se dit que pour une fois la chance tourne en sa faveur. Diplômée d'une fac banale, elle a bûché pour en arriver là, fille de parents divorcés dont la mère est décédée récemment, elle a jusqu'ici enchaîné les emplois précaires pour survivre.

Très agréable de caractère, elle a un profil prometteur.

La ville est heureuse de lui offrir un emploi dans la carrière criminel, en plein recrutement en ce moment même. Ils sont à la recherche d'un grand "patron"; Chanelle serait formée en vue de devenir le chef d'une équipe.

 

28-05-2018_13-57-49

Cependant... non loin de là, à l'opposé de cette route qui mène droit vers leur lot, Lorenzo Carter, lui aussi est bien heureux d'avoir reçu ce courrier, s'avance tranquillement vers ce qui semble être la liberté pour lui. Sans se douter une seconde, qu'il va se confronter à une autre personne qui vient ici aussi pour les mêmes raisons.

TS4_x64 2018-05-28 13-59-17-19

Le beau brun au caractère quelque peu dissipé, a retenu l'attention des agents municipaux suite à une candidature originale. Lorenzo vise à se créer un nom par lui même et s'émenciper du renom qu'ont crée les industries Carter&Co, montées il y a plusieurs années par son paternel et dont le marché est fleurissant.  Artiste dans l'âme, il souhaite vivre tranquillement et atteindre la notoriété par ses propres ailes.


La ville d'Oasis sprint qui est en pleine expansion est heureuse de lui offrir une place comme Artiste musicien au sein du groupe principal,  qui a l'honneur de participer à toutes les festivités.

28-05-2018_13-55-54

 A peine arrivé devant la-dite maison, cette année, ce n'est pas un terrain vide mais la maison du vieux John Hankworth qui est offerte gracieusement, les deux jeunes adultes s'affrontent du regard, ne comprenant pas ce que l'autre fait là.

- Qui êtes vous ? 
- Je pourrai dire la même chose ?  C'est chez moi ici mademoiselle.
- Chez vous ? Ah non, vous devez faire erreur, j'ai reçu un courrier m'informant que je suis l'unique propriétaire !

La jeune femme lui tend sa lettre, qu'elle avait prit soin d'emporter avec elle.

28-05-2018_14-23-40

Lorenzo surprit et embêté, parcourt des yeux le courrier qui stipule que Melle Salvatores Chanelle est la nouvelle propriétaire du 25 route des hautes collines. 

- effectivement, je dois reconnaître que ce courrier te nomme comme propriétaire.
- Ah ! Vous voyez ! Alors merci de bien vouloir me laisser, vous vous êtes sûrement trompé d'endroit.
- Attendez !

Lorenzo, agacé par son comportement mais aussi par la situation, tire de sa poche, lui aussi, son courrier qu'il n'a pas omis d'emporter. Et le braque sous le nez de la jeune femme.

28-05-2018_14-29-50

 Exactement la même feuille se tient sous les yeux de la belle rousse, à l'exception près, le nom de Lorenzo Carter y figure pour une seule et même adresse.

- C'est bien embêtant. Nous ne pouvons pas être deux à être sélectionné, il doit y avoir une erreur.
- Je suis d'accord... mais comment savoir lequel de nous deux est le vrai propriétaire ?
- je vois qu'une solution...

 

28-05-2018_14-54-37

Les deux jeunes, sous le coup de la colère, se rendent dans les bureaux de la mairie où un agent administratif les reçoit en urgence.

- Veuillez nous excuser pour cette erreur, je ne sais pas comment cela à pu se produire. 
- oui, d'accord mais dans tout cela, qui est le propriétaire officiel ?

L'homme d'une quarantaine d'années fourre son nez devant l'écran de son ordinateur et fouille dans les dossiers.

- alors... le propriétaire est... M. Carter.... Ah ! Et vous mademoiselle, vos deux noms figurent sur l'attestation de succession.
- Vous êtes sûr ?
- on ne peut plus sûr.

28-05-2018_15-01-43

Chanelle, le visage fermé, gonfle ses joues d'agacement.

- Mais c'est démentiel ! Je ne peux quand même pas partager cette maison avec ce... ce...
- Ce quoi ? T'as un problème avec moi ?

Elle ne daigne même pas lui adresser un regard, elle se contente de reposer son attention du l'agent municipal.

- Vous pouvez sûrement faire quelque chose ?

28-05-2018_15-06-18

- et bien ce n'est plus vraiment de mon ressort, il faudrait envoyer un courrier recommandé et vos dossiers seront révisés, ils passeront en commission mais cela risque d'être très long.
- Combien ?
- Je dirais entre deux et six mois... 
- Six mois ? Ah non !

La jeune femme se lève contrariée et tourne les talons.

- c'est toujours la même chose avec l'administration ! incapable de faire un boulot correctement !

 

28-05-2018_15-14-39

La jeune femme frustrée que la situation ne tourne pas comme elle l'atendait, s'en retourne vers le terrain, Lorenzo sur ses tâlons.

- Attends ! Qu'est-ce que tu comptes faire ?
- m'installer ! C'est chez moi !
- et moi alors ? 
- trouve toi un autre endroit !
- Quoi ? NON ! Pas question !

 

28-05-2018_15-34-43

 Lorenzo, non satisfait de cette réponse, la rattrape rapidement et lui barre la route, décidé de ne pas se laisser faire.

- Je te laisserai pas faire !
- et tu vas m'en empêcher comment ? 
- euh...

Chanelle lève les yeux au ciel, ce garçon est un crétin pour elle. Un fils à papa qui n'a aucune ambition, cela se lit sur son visage. Elle trouve ça pathétique. Ni une, ni deux, elle reprend sa route vers la maison. 

29-05-2018_10-11-36

 Les deux jeunes qui lors de leur rencontre n'ont pas eu le temps de bien visualiser la maison en question, se retrouvent face à une batisse ancienne, dont  on pourrait croire que les murs sont prêts à s'écrouler. Incommodé par cette vision Chanelle soupire.

- C'est une ruine !
- Tu t'attendais à quoi ? La ville t'offre gracieusement une maison avec un terrain immense, tu pensais recevoir un palace ? C'est sans doute mieux à l'interieur. C'est une vielle maison.29-05-2018_10-13-04

 La jeune femme rousse ricane avant de grimacer, l'odeur qui se dégage de cette maison est d'une puanteur sans égal et l'état est insalubre.

- tu disais ? ...mieux à l'intérieur ?
- bon, il y  sûrement eu quelques fuites dans la cuisine, mais le reste de la maison est peut être sympa... Attends de voir avant de critiquer.

29-05-2018_10-14-09

 Non...pour elle, le reste de la maison ne vaux pas mieux. Chanelle a l'impréssion de s'être fait arnaquer.

- Oh mon dieu, c'est dégoutant... Je ne dormirai pas ici. Et l'odeur...
- là, je te rejoins, ça sent...
- l'urine !

Chanelle ne peut contenir un haut le coeur, l'odeur lui remue l'estomac.

29-05-2018_10-14-57Lorenzo, quant à lui, préfère rester optimiste, certes, c'est une ruine, l'odeur est désagréable, les meubles, bons à jeter, la décoration à refaire et... en fait tout est à abbattre, mis à part les murs. il soupire de plus belle et se dit qu'il va y avoir des travaux à faire et que ce n'est pas avec son salaire de misère, au départ, qu'il va pouvoir vivre dans le grand luxe. Enfin, n'était-ce pas là, le défi qu'il cherchait en venant ici ?

29-05-2018_10-38-47

 Sortie de la maison pour respirer de l'air frais avant d'avoir définitivement la nausée, Chanelle à envie de s'arracher les cheveux. Non seulement, il y a eu méprise sur qui est le propriétaire définitif mais en plus de cela cette maison n'est que décombres.

- Rah !! C'est un cauchemar ! Je ne suis pas venue ici pour supporter cela.
- t'es pas obligé de rester, si tu veux t'en aller, je comprendrai...

Mine de rien, et même s'il y a d'énormes travaux dans cette maison, Lorenzo préfère la jouer fine et récupérer le terrain.


29-05-2018_10-39-41

 - QUOI ?! Certainement pas ! Si tu crois que tu vas pouvoir m'évincer comme ça, tu rêves mon coco !

Chanelle a connu pire que cela. Les challenges ne lui font pas peur. Elle ajoute sûr d'elle:

- Je ne me laisserai pas marcher sur les pieds par le premier venu qui veut me piquer ma place.

29-05-2018_10-40-59

 Lorenzo la considère un instant, la jeune femme a l'air bien décidé à rester et lui, ne veut pas partir non plus. Alors quel genre de compromis vont-il bien trouver ? 

- D'accord. Tu restes mais je restes aussi ! C'est pas négociable. Cette maison m'appartient aussi.

Chanelle croise les bras et grogne dans ses moustaches, cela ne lui plait pas mais officiellement, il a le droit de rester.

- J'imagine que tu ne me laisses pas le choix, alors  tu t'occupes des travaux et moi du ménage et de la cuisine. Est-ce que ça te va ?
- ça me parait équitable... et les travaux ? Il n'y a qu'une chambre...
- faut agrandir la maison en priorité, pas le choix....

C'est ainsi que nos deux jeunes adultes venus ici pour démarrer une nouvelle vie, se trouvent à faire des plans communs pour leur futur...