Screenshot-760 

Comment tu vas ce matin ?

Evie : Anxieuse. Jason  a du raconter ce qu'il s'est passé. Je préfère partir travailler tout de suite avant de tomber sous la colère de ma mère.

 

Screenshot-761

 Evie ressent une sensation de calme étrange. Elle essaie de se persuader que ce qu'il s'est passé hier soir n'était qu'un rêve, rien d’autre. Mais elle sait que c'est faux. Raffy est bel et bien passé dans sa chambre et Jason les avait vus. Elle l'a trahi et a violé les lois de la Cité.

 

Screenshot-762 

Comment c'est passé ta journée ? 

Evie : Bizarrement calme. J'i vu Raffy nul part. Et tout s’est passé normalement. Tu crois que Jason n'a rien dit à personne.

Je ne sais pas Evie. Je suis un peu dépassée par tout ce nouveau monde. Il faut que je m’adapte.

Un homme : Déviant !!!!  On rentre chez soi pour comploter ? Pour avoir des pensées dangereuses ? 

Evie : Angie ? 

Evie sursaute. Sur son chemin, des hommes devant elle. Elle se paralyse sur place convaincue qu'ils viennent pour elle. Les deux hommes se dirigent vers un troisième, leur cible. Evie le reconnait,  c'est M.Evan.  L'homme passé D la semaine dernière.

Screenshot-763 

M. Evans : Non, je...je suis désolé ...

Les agresseurs : Vous quoi ?  Vous n'êtes pas désolé! Vous êtes un D, un DEVIANT !

M. Evans : Non ...

Les agresseurs : Vous apportez le mal dans la cité, vous corrompez nos familles.

Evie, sous le choc, ne bouge pas. Ce genre d'agression est accepté dans la cité pour ne pas dire encouragé! Pas sanctionné, mais les policiers ont tendance à regarder ailleurs quand un D se fait agresser. Puis elle entend une voix interrompre les insultes et les railleries. Une voix dure et puissante, tellement reconnaissable qu'elle ne peut pas se tromper. Jason. Les yeux emplis de colère.

Screenshot-765 

Les agresseurs le fixe, furieux, puis quand ils avisent son étiquettes jaune, ils paraissent plus hésitent.

Les agresseurs : Quel est votre problème ? 

Jason : Quel est mon problème ?  Je suis citoyen de cette cité. Ce genre de comportement est, selon moi, dicté par la colère. Une des valeurs corrompues qui n'a rien à faire au sein de la Cité.

Jason sourit, Evie distingue l'acier dans ses yeux. Les mêmes yeux que ceux qu'il avait la nuit dernière. Cela n'a aucun sens. Elle se demande pourquoi Jason protège-t-il  un D. Pourquoi ?

Screenshot-767 

Jason : Pouvez-vous marcher ? 

M. Evans : Je ne sais comment vous remercier....

Jason : Je ne veux aucun remerciement d'un D. Je protégeais simplement ces deux hommes afin que vous ne les corrompiez pas.

 

Screenshot-769 

Jason jette un coup d'oeil autour de lui mais c'est trop tard. Evie n'a pas le temps de bouger et Jason l'a vu. Elle croise le regard de Jason quelques secondes jusqu'à ce que cela devienne insupportable et qu'elle détourne à nouveau les yeux.

Screenshot-771 

Jason : Evie que fais-tu ici ?  N'as-tu rien d'autre à faire que voire le mal  corrompre nos citoyens.

Evie : Non... bien sûr que non, je ...

Jason : J'ai parlé à ton père cet après-midi.

Evie sent la culpabilité monter en elle et son visage blêmir.

Evie : Mon... père ? 

Jason : Je lui ai annoncé que je te rendais visite ce soir. 

Evie : Me rendre visite ? 

Jason : Cela fait trop longtemps, Evie.

Son expression ne trahit aucunes émotions. 

Screenshot-772 

Alors elle comprend. Jason a décidé de tout dévoiler à ses parents ce soir. Et elle ne peut rien y changer. Accablé par la situation, elle rentre chez elle et attend.

Screenshot-774 

Delphine : Jason quel plaisir de vous voir. Entrez je vous en prie.

Evie sent la peur et l'adrénaline monter comme une vague immense. Est-il à ce point-là insensible ? N'éprouve-t-il aucunes émotions. Peut-être est-il réellement une machine sous un vernis humain.  Cet après-midi elle pensait avoir vu autre chose chez Jason.  Mais il est là pour dévoiler la vérité et plus rien ne peut l’arrêter. 

Screenshot-777 

Delphine : Comment allez-vous, vous et votre famille ? 

Jason : Bien, malheureusement, mon frère est souffrant. Il est en quarantaine. Mais pour ma part, je me porte comme un charme.

 Les yeux d'Evie s'écarquillent. Raffy est malade ?  De quoi souffre-t-il ? Et pourquoi Jason n'en vient-il pas directement au but de sa visite ?

Delphine : C'est bien mieux pour lui. Nous savons tous de quoi souffre votre frère Jason. Nous en sommes désolés. 

Evie : Maman ! 

Delphine : Allons Evie, le mal n’a pas sa place ici, cette cité est un lieu de bonté.

 

Screenshot-778 

Jason : Puis-je ... me servir de vos toilettes ? 

Delphine : Bien sûr, à l'étage, première à droite. Mais vous le savez.

Screenshot-780 

Delphine : Evie ! Mais qu'est ce qui ne va pas chez toi ? Es-tu donc incapable d'échanger des politesses ?

Evie : Non, je te trouve injuste envers Raffy, je ...

Delphine : Ne t'occupe pas du frère de Jason. Ce n'est pas ton affaire. Tu vas faire là une très bonne union, jeune fille. Et si tu comptes l'épouser, tu dois arrêter de te soucier de Raffy et te préoccuper de ton futur époux.

Alain : Evie... Et si tu allais rejoindre Jason à l'étage. Vous pourriez parler un petit peu, tu ne crois pas ? 

Evie : Oui papa.

Screenshot-784 

A l'étage,  Evie entend des bruits de pas dans le bureau de son père. Elle se dirige sur la pointe des pieds vers la porte fermée.

Evie : Que fais-tu dans le bureau de mon père ? 

Jason : Evie ! Je... Désolé j'admirais simplement les objets de ton père.

Le père d'Evie avait obtenu des récompenses pour avoir porté contribution  à la construction des murs de la cité.  Ces murs alait  avoir bientôt vingt ans. Il avait fallu deux années pour les bâtir. Et encore plus pour reconstruire les maisons et les routes.


 Evie : Qu’a donc Raffy ?

Jason : Je l’ai déjà dit il est souffrant. Une maladie contagieuse.

Evie : Contagieuse ? Elle a dû subir brusquement. Je ne suis pas malade moi.

Jason : En effet.

Evie sursaute lorsque la porte s’ouvre d’un coup.

Screenshot-786

 

Evie : Papa ?  Jason voulais me demander quelque chose. Enfin sans être dérangé. Désolé…

Alain : Bien sur Evie, je comprends. Je serais dans la cuisine si vous avez besoin de moi.

 

Screenshot-788

Jason : merci Evie. Tu as eu raison de ne rien lui dire. Il aurait pu se faire des idées.

Evie : Exact. Mais il s’en fait quand même, non ? Il doit surement imaginer que nous fixons une date pour le mariage.

Jason : J’imagine que oui.

Evie fut prise soudain d’une envie irrépressible de le secouer, de hurler après lui, de lui arracher se serait –ce qu’une seule réaction. 

Evie : Maintenant, dis-moi la vérité. Raffy n’est pas malade. Je le sais. Sinon je raconte à mon père que tu fouillas dans ses affaires. Tu perds ton temps, tu ne trouveras rien de corrompu ici, mon père est un homme bien, un détenteur de clé.

Jason se dirige vers elle de manière à ce que quelques centimètres les séparent. Il plonge ses yeux dans ceux d’Evie. Elle n’y voit aucune peur suite à sa menace seulement du bleu.

Jason : Je le sais. C’est pour cela que j’admirais ses médailles. En revanche, je doute qu’il soit aussi compréhensif en apprenant que tu reçois la visite de mon frère la nuit.

A cet instant elle comprend  qu’elle le hait plus qu’elle ne le croyait. Même si c’est un A et surtout si c’est un A. Elle préfère encore fréquenter  des D chaque jour de la semaine que d’épouser un homme sans émotions.

Jason : Merci pour cette conversation Evie. Nous devrons recommencer.

Sur ce il quitte la pièce, Evie l’entend s’entretenir un brève instant avec ses parents avant de s’en aller. 

La veille de l’anniversaire d’Evie.

Screenshot-790 

 

Alain : Evie, pardonne moi de te déranger si tard. Mais je dois te dire quelque chose d’important.

Evie : Je t’écoute papa.

Alain : Avant de partir Jason nous a informés qu’il y aura demain un second baptême scientifique. Pour Raphael.

Evie : Raffy ! Non !!

Alain : Le système a tranché Evie. Je suis désolé. Je voulais juste te mettre au courant. Bonne nuit ma chérie.

 

Screenshot-793

 

Evie : Non c’est impossible.

Je suis désolé.

Evie : Non !  Je ne peux pas le croire.

 

Screenshot-794

Un tas de question lui traverse l’esprit.  Il faut agir. Elle doit retrouver Raffy et le prévenir. C’est Lucas le mal incarné. Elle passe sa chambre frénétiquement en revue et commence à enfiler son manteau.

La porte fenêtre s’ouvre, son corps s’empli d’un soulagement, c’est lui, c’est Raffy. Il s’est enfui et il est là avec elle sain et sauf. Mais quand elle se retourne, elle reste bouche bée, un frisson lui parcourt la nuque. Parce que ce n’est pas Raffy qu’elle voit, mais deux yeux bleus, vils et vides qui croisent les siens.

Screenshot-795

Son premier instinct lui dit de refermer la fenêtre, et d’enfermer Jason dehors, de le pousser par où il était monté. Mais  Il a été trop rapide pour elle. Il lui a attrapé les poignets, l’a attiré  contre lui, approchant la bouche de son oreille.

Jason : Evie ?  Tu sors ? Je veux que tu m’écoutes très attentivement. Evie, tu comprends ? Et je te défends de faire un seul bruit. Pas un seul.

Elle tremble puis hoche la tête. Les bras de Jason l’encerclent si fort que ça l’empêche quasiment de respirer.

Jason : Il faut que tu me confies la clé de ton père.

Evie ne comprend pas.

Evie : Je ne te donnerai rien. Tu as trahis Raffy ! Il n’est pas mauvais.

Jason : Je sais ! Voilà pourquoi j’ai besoin de la clé de ton père. Raffy doit sortir de la cité. Et tu vas m’aider. Je vais te relâcher, mais si tu fais un seul bruit, tu le regretteras.

Jason la libère et elle se retourne vers lui.   Ce qu’elle voit la choque. C’est bien Jason mais pas celui qu’elle connait... Ses yeux bleus sont sombres et cernés. Il y a de l’urgence en eux et de la douleur.

Screenshot-798

 

Jason : Tu sais ce que veut dire E ?  E veut dire Exécutable. Le système ne laisse aucune chance  à un E.

Evie : Tu te trompes ! Ils lui feront un nouveau baptême scientifique.

Jason : Non Evie ! Non. Il n’y a pas de baptême scientifique ou du moins il n’y en a plus. Écoute moi, je suis ici parce que j’ai besoin de ton aide. Raffy a besoin de ton aide sinon il va mourir. Tu dois me donner la clé de ton père.

Evie : Cet après-midi, c’est ça que tu cherchais dans le bureau de mon père, sa clé.

L’étincelle dans les yeux de Jason lui indique qu’elle a raison.

Evie : Tu savais qu’il deviendrait un E. C’est ta faute s’il a été étiqueté E. parce que tu as parlé de nous.

Jason : A cause de toi ? Tu penses que je …

Il s’arrête, déglutit, reprend sa respiration et se calme.

Jason : Non Evie pas à cause de toi

Evie sent son ventre se serrer.

Evie : Alors pourquoi ? Pourquoi soudain veux-tu nous aider alors que tu t’es toujours comporter comme … une machine ?

 

Screenshot-800

 

Le visage de Jason s’assombrit, elle se demande si elle n’est pas aller trop loin. Il se laisse glisser contre le lit et s’assied par terre.

 Jason : Je suis désolé Evie.

Ses cheveux bruns sont tout décoiffés et, l’espace d’un instant il a l’air non seulement humain mais aussi vulnérable.

Jason : Je me suis montré dur envers Raffy mais j’essayais de le protéger. Il ne comprenait pas ce qu’il se passait.  Nous n’avons pas le temps. Pas maintenant. Nous devons faire sortir Raffy tant qu’il fait nuit. Tant que tout le monde dort.

Evie : tu ne m’as pas expliqué  pourquoi Raffy est passé E. Pourquoi c’est ta faute si tu n’as pas parlé de moi, de nous.

 Jason : C’est la faille système. Mon père avait découvert  ce qui se tramait dans la cité. Mais il fut découvert. Alors pour nous protéger de tout ça, mon père m’a demandé de faire tout le nécessaire pour faire croire à tout le monde ainsi que notre propre famille qu’il nous avait déshonneur en laissant entrer le mal. Mais Raffy la trouvé la faille lui  aussi.  Alors tu vas m’aider ? Me donner la clé ?

 

Screenshot-803

 

Evie le scrute, son visage parait si diffèrent de ce qu’elle a connu avant.

Evie : Tout ce temps, tu savais ? Tout ce temps tu faisais semblant ?

Jason hocha la tête.

Evie : Et moi ? Qu’est-ce que j’étais ? Pourquoi vouloir m’épouser ?

Jason : Pare que tu as plus de liens que tu ne peux l’imaginer avec Raffy. Mais pas comme tu peux le penser. Je voulais aux moins m’assurer que tu ne cours aucun danger.

Une boule se forme dans la gorge d’Evie. Et des sentiments qu’elle ne peut pas identifier l’envahissent.

Evie : Je vais t’aider.

L’ombre d’un sourire effleure le visage de Jason révélant  seulement maintenant sa beauté avant de disparaître.

Jason : D’accord, il nous faut la clé. Va la chercher. Et retrouve-moi dehors. 

 

 

Screenshot-804 

Jason : Tu l’as ?

Evie : Oui mais je ne le ferai pas. Je ne te fais pas confiance.

Jason : Evie tu dois me croire. Tu ne comprends pas. Donne-moi la clé sinon Raffy va… il va …

Evie : Mais comment te faire confiance ? Après tout ce que tu as fait ?

Jason : Tout ce que j’ai fait ?  Du style, cacher tout  vos rendez-vous  nocturne avec Raffy ? M’assurer que le système ne les découvre jamais ! Ce genre de chose ?

Evie : Tu le savais.

Jason : Bien sûr.

Evie n’en croit pas ses oreilles. Jason les a protégés pendant toutes ses années.

Evie : Pourquoi ? Pourquoi, nous protéger ?

Screenshot-805

Jason : parce que ce que mon père m’a révélé ce qu’il avait découvert avant de se faire arrêter. Je vais te confier quelque chose qui va bouleverser ta vie. Tu me fais confiance ?

Evie : Dis-moi

Jason : Raffy n’est pas mon frère. C’est le tiens. Ton jumeau pour être exact. Et tes parents ne sont pas tes parents. Ils t’ont adopté quand tu avais deux ans

Evie : Qu’Est-ce que tu racontes ! Des mensonges encore ! Mais qu’est-ce que tu racontes Jason !

Elle lui donne un petit coup dans la poitrine avec le doigt, qui se transforme en coup de poing, sans se rendre compte qu’elle s’était mise à le frapper. A l’injurier. A pleurer.

Evie : Non ce n’est pas vrai … Tu mens !

Il l’attire près de lui.

Jason : Cela faisait partie du programme croissance. Le baptême scientifique, le sérum contre les mauvais gènes, a rendu stérile une bonne partie de notre  population. Alors   la faille qu’ont  trouvée mon père et ton frère est une émission  vers extérieur. Un signal radio  donnant de l’espoir aux survivants. Il parle d’une cité, notre cité.  Et quand les familles arrivent, seuls les enfants sont autorisés à rester.  Vous venez de dehors toi et Raffy.

Evie : Pourquoi ?  Le sérum n’agit pas sur moi ?

Jason : Le sérum n’agit que sur les humains susceptibles de développer de mauvaises gênes. Pas sur ceux qui en ont déjà. Pas sur les descendants direct des créatures.

Evie : Mais je ne suis pas une créature. 

Jason : Tu dois sûrement avoir dans ta famille une personne qui devait être surnaturelle.

Ton père ! Enfin ton vrai père !

Evie : Angie ? Tu connais mon vrai père ? 

Oui ! Oui ! Je sais qui tu es !  Tu es …

Jason : Céleste Logan. Et Raffy s’appelle Cirius Logan.

Oui !!!!

Jason : Evie, tu vois pourquoi vous devez partir ! Donne-moi cette clé.

Les yeux d’Evie et Jason se croisent, il a l’air malheureux. Elle l’a détesté, méprisé et à présent….

Evie : Toute ma vie n’est qu’un mensonge. Alors nous devont partir.

Jason : Je ne peux pas venir. J’ai des choses à faire. Je ….

Il lève les yeux vers elle, cette fois elle sent la puissance de son regard, du besoin ardent, de sa soif de réconfort, et sans en avoir l’intention, sans le vouloir, elle avance vers lui et laisse ses mains le toucher, l’effleurer, enlacer son cou.

Screenshot-806

Il l’enveloppe de nouveau dans ses bras, ses lèvres trouvent les siennes et elle sent ses larmes se mêler aux siennes, sa douleur se mélanger à la sienne. Jusqu’à ne faire plus qu’une seule et même personne.

Screenshot-808